Douche Catz, reine des Sables-d’Olonne

Douche Catz, reine des Sables-d’Olonne

Très en jambes l’an passé (5 victoires et 4 deuxièmes places), DOUCHE CATZ était toujours à la recherche d’un premier succès cette saison. La fille de Oh James a comblé cette lacune, lundi, du côté des Sables-d’Olonne, un hippodrome qu’elle affectionne tout particulièrement. En effet, la protégée de Louis-Ernest Théault a signé pour l’occasion sa quatrième victoire sur le site vendéen, associée pour la première fois à Clément Frécelle qui a réagi à son retour aux balances : « On a eu la bonne course. Je ne me suis pas affolé et tout s’est bien passé. C’est sûr, il faut être avec mais elle est vraiment sympa à monter. » De son côté, l’entraîneur a estimé : « Je ne la croyais pas aussi prête que cela. C’est une jument qui a connu des problèmes articulaires mais tout semble rentré dans l’ordre désormais. Elle va encore monter là-dessus. » Verdict du chronomètre pour la lauréate : 1’14’’3, soit son nouveau record. Présentée yearling sur le ring caennais par Hubert Paris, cette Douche Catz s’était alors négociée à 2 000 €, un achat signé Bernard Pointeau.
Ce lundi, deux 3 ans issus de nos ventes, HYPERCOOL PÉNÊME (Very Nice Marceaux) et HEYDAY (Quaro), ont également été vus à leur avantage, l’un comme l’autre sur l’hippodrome gersois d’Eauze. Présenté yearling par Jean-François Letourneur, le premier cité avait été acquis pour 7 000 € par Jean Brun. Quant à son conscrit, présenté par Véronique Laurent et Christophe Ferouelle, il avait fait lui tomber le marteau à 8 000 € pour le compte de l’écurie Champié.

Fermer le menu