« Idao » et « Intense »… de Tillard, nos premiers « I » qualifiés
Top price de la vente du 8 octobre 2019, Idao de Tillard s'est ouvert ce jeudi les portes de la compétition.

« Idao » et « Intense »… de Tillard, nos premiers « I » qualifiés

Si le coup d’envoi des séances de qualification réservées à la génération née en 2018 (les « I ») a été donné mardi au Croisé-Laroche, Caen a emboîté le pas ce jeudi (14 mai). Pour cette première à La Prairie, 38 sujets sur les 77 présentés ont obtenu leur billet pour la compétition. Deux de ces jeunes pousses sont issus des ventes caennaises 2019 et font partie du même élevage, celui des Tillard, piloté par Françoise Chaunion.
Top price, la saison passée, de la quatrième journée de vacation, IDAO DE TILLARD avait alors tapé dans l’œil de Thierry Duvaldestin et Cyril Sevestre qui s’en était rendu acquéreur pour 27 000 €. Pour réussir ce jour dans son entreprise, le fils de Séverino s’est montré très appliqué. Passé en 1’20’’5 au kilomètre, ce petit-fils de la classique Classe de Tillard, propre frère de Good de Tillard (33 560 € de gains), a poursuivi sur un rythme régulier jusqu’au bout, tout en ayant le vent de face dans la ligne d’arrivée. Verdict final du chronomètre : 1’20’’1.
Son compagnon d’élevage, INTENSE DE TILLARD, lui avait précédemment montré la voie en obtenant, lui, son passeport en 1’19’’5 avec un deuxième kilomètre plus rapide que le premier (1’18’’7 contre 1’20’’3). Issu de Vertu de Tillard, une sœur utérine du champion Séverino, le fils d’Ouragan de Celland s’est lui aussi montré bien à son travail d’un bout à l’autre du parcours. Ce poulain avait fait monter les enchères jusqu’à 12 000 € lors de son passage sur le ring. Un achat alors signé Grégoire Duprez et l’écurie Tony Le Beller.
A noter également ce jeudi la qualification du côté de l’hippodrome des Hunaudières, au Mans, de I LOVE LATAL. Dépendant de l’entraînement de Cédric Pilfert, ce fils de Memphis du Rib a obtenu le fameux sésame en 1’20’’8. Présenté yearling par le Haras de Fligny, ce poulain s’était négocié à 2 500 € sur la place caennaise.

Fermer le menu