Une saison pleine pour « Célia » et « Fakir »
(Photo Dollar)

Une saison pleine pour « Célia » et « Fakir »

Prometteuse en début de carrière et lauréate notamment de trois de ses cinq premières courses à 4 ans, CÉLIA DE FEUGÈRES s’était ensuite montrée moins performante. Dirigée cet été vers les courses d’amateurs après avoir brillé en professionnels au printemps à Marseille, la pensionnaire de l’écurie Cormy a enchaîné trois autres succès ces deux derniers mois, le dernier en date à Divonne-les-Bains jeudi (22 août). Une saison pleine pour cette fille de Jag de Bellouet, laquelle, présentée sur le ring caennais en 2013 par l’élevage Raulline, avait vu l’agence de courtage Normandie Trot débourser 27 000 € pour s’en rendre acquéreur.
A l’image de Célia de Feugères, FAKIR LUCAXELO réalise lui aussi une belle année. Déjà victorieux au printemps à Loudéac et Agen, puis cet été à Villeréal, le protégé de l’entraînement Terry a enregistré, jeudi, un quatrième succès, cette fois-ci à Montignac-Charente. Présenté sur la place caennaise par Jean-Claude Lume, le fils de Tiégo d’Etang avait été négocié à 5500 €, un achat signé Maurice Maige, propriétaire dont il défend toujours la casaque aujourd’hui. A noter que le frère utérin de ce sujet, Ibis Lucaxelo (Satchmo Wood) – lot 545 –, est inscrit au catalogue 2019, le jeudi 10 octobre.

Fermer le menu