Égérie Quesnot la parisienne
(Scoop Dyga)

Égérie Quesnot la parisienne

Exploitée depuis ses débuts par le manchois Romain Jajolet, ÉGÉRIE QUESNOT réalise une belle carrière. Dimanche (16 février), la fille de Sam Bourbon a enregistré son sixième succès. Et il est intéressant de noter que toutes ces victoires ont été obtenues en région parisienne, l’une à Enghien, l’été dernier, et les cinq autres dans le temple du trot, Vincennes. Pour mener une nouvelle fois sa tâche à bien, la jument que pilotait Matthieu Abrivard s’est montrée intraitable pour finir, elle qui s’était retrouvée aux avant-postes à l’intersection des pistes. Présentée yearling sur le ring caennais en 2015, cette petite-fille de la bonne Herba Bourbon (près de 500 000 euros de gains) avait été acquise pour 13 000 euros. Un achat amorti depuis bien longtemps puisque cette Égérie Quesnot totalise à ce jour plus de 135 000 euros de gains. Ce dimanche, on mettra également en avant, sur le mâchefer parisien, la belle 4ème place de HORA BÉJI dans le Critérium des Jeunes. La fille de Ni Ho Ped d’Ombrée a en tout cas donné entière satisfaction à son entraîneur, Dominique Lefaucheux, lequel s’est confié quelques minutes après la course : « La pouliche était moins tonique qu’il y a deux semaines mais elle a une nouvelle fois mis son cœur sur la piste. »  La voici aujourd’hui catégorisée Groupe I.
En province, signalons également la victoire, à Ponchâteau, d’ÉCU DU PARC, un fils de Rombaldi qui avait déjà eu l’occasion de triompher à Graignes il y a un peu plus d’un an. Présenté yearling sur la place caennaise par Annick Vacher, ce pensionnaire de la famille Dabouis avait alors été acquis pour 3 500 euros par Arnaud Bernier.

Fermer le menu