Féria du Metz et Graziella Bond débutent bien l’année
©Dollar.fr

Féria du Metz et Graziella Bond débutent bien l’année

Très en jambes tout au long de la saison 2019 (2 victoires et cinq accessits à son compteur pour près de 50 000 euros de gains engrangés), FÉRIA DU METZ a entamé de la plus belle des manières son exercice 2020. Cette protégée de Frédéric Clozier s’est en effet imposée, jeudi (15 janvier), sur l’hippodrome d’Agen associée à son entraîneur. Un succès (le troisième de sa carrière) qui a commencé à se dessiner après la mi-ligne droite et qui n’a finalement souffert d’aucune discussion. Verdict du chronomètre pour la lauréate : 1’14’’8 sur le parcours des 2 650 mètres, soit sa deuxième meilleure réduction kilométrique depuis ses débuts. De très bon augure pour la suite de la saison. Présentée yearling sur le ring caennais en 2016 par l’Élevage du Metz, cette fille de Trésor Wic s’était négociée à 2 800 euros. Un achat signé Frédéric Decoster.
En fin de soirée, c’est GRAZIELLA BOND qui s’est à son tour mise en évidence, sur l’hippodrome de Marseille-Vivaux. Cette fille de Niky a connu la première victoire de sa carrière, sous l’entraînement de Yannick-Alain Briand, elle qui avait notamment laissé une bonne impression en fin d’année à Cagnes-sur-Mer en s’octroyant une prometteuse 3ème place. La famille Grumetz s’était rendue acquéreur de cette pouliche présentée par l’Élevage Bond à l’automne 2017, pour très exactement 8 500 €.

Fermer le menu