Idao de Tillard et I Pay Cash, des poulains prometteurs
(Scoop Dyga)

Idao de Tillard et I Pay Cash, des poulains prometteurs

Il s’était déjà montré convaincant lors de ses débuts victorieux à Argentan le 31 janvier dernier. Ce mercredi (24 février), IDAO DE TILLARD a enchaîné un deuxième succès de rang, cette fois-ci sur l’hippodrome de Vire. Décalé du sillage des animateurs à la sortie du dernier tournant, le fils de Séverino a fait nettement la différence après la mi-ligne droite pour s’imposer avec style, dans la bonne réduction kilométrique de 1’16’’3. À son retour aux balances, Clément Duvaldestin, son partenaire, n’a pas caché l’estime qu’il portait à ce représentant de l’entraînement familial : « Il est encore froid et sera mieux sur plus long mais il possède beaucoup de qualité. C’est un sujet d’avenir. On va lui manager une bonne carrière. » Rappelons que ce petit-fils de la classique Classe de Tillard, présenté yearling sur notre ring par l’élevage cher à Françoise Chaunion, avait fait tomber le marteau à 27 000 €. Un achat signé Thierry Duvaldestin et Cyril Sevestre, propriétaire dont ce sujet prometteur défend aujourd’hui la casaque.
En fin d’après-midi, c’est du côté de Toulouse qu’est venue la seconde satisfaction du jour avec la facile victoire de I PAY CASH, un protégé du normand Pierre-Emmanuel Mary qui était déjà venu s’imposer dans la ville rose voici quelques semaines. L’accélération finale du fils de Django Riff n’a vraiment laissé aucune à ses rivaux du jour, faisant dire à son entraîneur : « C’est un sujet que nous avons toujours estimé. Il faut qu’il prenne encore de la force mais, c’est certain, il va nous faire plaisir. » Présenté yearling sur notre ring par Emmanuelle Couétil, ce poulain prometteur avait été acquis pour 17 000 € par l’Ecurie Martial.

Fermer le menu